Portraits et reportages pour Help Lesotho

Dans la continuité de notre démarche photographique (voir nos reportages en Inde et au Togo) pour la fondation canadienne The NOLA Project portée par Manuela Clément-Frencia, c’est cette fois-ci au Lesotho que nous nous sommes rendus pour photographier le magnifique travail de l’ONG canadienne Help Lesotho créée par Peg Herbert.

Le Royaume du Lesotho (prononcez léssoutou) est un tout petit pays entièrement enclavé dans l’immense territoire de l’Afrique du Sud. Le Lesotho est un pays stable politiquement mais souffrant d’une grande pauvreté – 40% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté – et d’une forte épidémie de VIH/sida – 28% de la population est contaminée – c’est le troisième pays au monde en terme de prévalence VIH/sida. Depuis 2004, l’ONG Help Lesotho met tout en oeuvre pour soutenir cette population qui subit les ravages de l’épidémie en encourageant le test de dépistage, en apportant soutien et réconfort auprès des orphelins victimes de l’épidémie et en soutenant les familles touchées par les deuils et les violences inhérentes à leur situation précaire. 

C’est dans une école de Leribe, au nord du pays, qu’une première série de portraits à été réalisée. Help Lesotho a créé un programme qui prend en charge les frais liés à la scolarité de jeunes filles orphelines ainsi que leurs besoins psychosociaux pour les aider à sortir des traumatismes liés à leur vécu difficile. Ce soutien psychologique est également pourvu aux grand-mères et aux soeurs qui sont le substitut parental des jeunes filles et doivent elles aussi faire face au deuil, au manque de moyens et à la maladie. Malgré leur situation difficile et grâce au soutient de l’ONG, ces jeunes filles arrivent à tenir tête et à continuer leur scolarité avec la ferme intention de sortir de la précarité.

Invités par deux grand mères après les cours, nous pourrons ainsi constater la précarité de ces familles: là où l’uniforme scolaire nivelle le statut social de chaque élève, l’accès à leur domicile permet de prendre la mesure de leur condition de vie sans eau courante et sans sanitaires et où l’accès à l’électricité est optionnel. 

C’est après quelques heures de route et de piste dans la province de Leribe que nous atteindrons l’école de primaire de Rhaphoka, école où Help Lesotho a également établit un programme de soutien auprès de certains élèves en situation de grande précarité. Toujours dans une approche globale, Help Lesotho apporte un soutien à la fois financier et psychologique auprès des enfants et de leurs familles.

L’école primaire de Raphoka est très isolée en pleine campagne et n’offre pas d’accès à l’électricité ni à l’eau courante. Nous ferons la connaissance de Relebohile, 12 ans, et de ses parents. Relebohile a six frères et soeurs, ses parents sont convaincus de l’importance du rôle de l’école comme tremplin pour élever leur niveau social et tous les enfants suivent assidument leur parcours scolaire avec le support de Help Lesotho qui finance les frais liés à la scolarité. Les parents de Relebohile vivent très modestement dans une maison sans électricité ni eau courante, le père cultive leur petit terrain pour assurer les repas, la mère, malgré une paralysie du bras gauche, travaille comme employée de maison et est un soutient très actif auprès des membres de sa communauté qui sont porteurs du VIH. 

A Leribe, Peg Herbert a créé un centre dédié aux activités de son ONG, on y trouve les bureaux administratif, des hébergements pour les donateurs et les visiteurs ainsi que des salles de réunion. Les salles de réunions servent à différents programmes créés par Peg, nous avons assistés à l’un de ces programmes qui a pour but de donner des outils aux jeunes adultes qui débutent leur vie professionnelle : apprendre à exprimer clairement ses idées, à préparer leurs entretient d’embauche, lutter contre le sexisme omniprésent en aidant les jeunes femmes à s’affirmer et en apprenant aux jeunes hommes à les respecter et à les écouter. En parallèle de ce coaching bienveillant, Help Lesotho sensibilise à la contraception et au dépistage du VIH en proposant de manière anonyme et non-obligatoire la possibilité de faire le test pendant la formation. 

Face à un gouvernement indifférent, à une situation économique difficile, à une absence totale d’action pour lutter contre l’épidémie, le tout dans un pays qui n’intéresse personne sur la scène internationale, Help Lesotho agit au quotidien pour financer l’éducation, la formation et le dépistage. Une action courageuse et pleine d’espoir portée par une équipe engagée que nous sommes très très fiers d’avoir rencontrés. 

©Studio Cabrelli photographie

Un commentaire

  1. Magnifiques images !

    Commentaire by CamilleG — @

Leave a comment





Sauf mention contraire, toutes les images sont la propriété exclusive du ©STUDIO CABRELLI SARL 1995-2018 Photographes de mariage et de portrait - PARIS - ARLES